Australia’s shame vu par

Ce reportage de Caro Meldrum-Hanna suit le parcours de jeunes aborigènes dans un centre de détention pour mineurs. Ce film mélange horreur et émotion, ce qui nous rapproche de ces enfants. La réalisatrice a choisi de mélanger interviews et images confidentielles du gouvernement australien. Les interviews de ces enfants nous font ressentir leur traumatisme et peuvent créer de la peine chez le spectateur. Tandis que les images confidentielles sont pour la plupart choquantes : elles reflètent la torture et l’humiliation vécues par ces enfants et amènent le spectateur à réfléchir sur sa propre vie ou celle de son entourage. Ce reportage montre la triste réalité sur les pays développés tels que l’Australie vis-à-vis de la justice envers les enfants. Ces jeunes aborigènes sont tout d’abord envoyés en garde à vue mais n’ayant personne pour venir les chercher et ne sachant pas parler la langue du pays, ils sont envoyés en centre de détention pour des délits mineurs. Pour moi, ce film a été très instructif et m’a fait réfléchir sur la société dans laquelle on vit.

Alyson Bastien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s