Preobrazhenie vu par…

Critique du film Preobrazhenie (Perception des images mentales)

Film russe réalisé par Drmitriy Sergin et par Tatiana Voronetskaya dans la catégorie fiction. Dans ce film, on raconte l’histoire d’un homme qui a un don particulier.

Tout le long du film, nous est exposé un point de vue interne au protagoniste, ses sentiments, ses émotions qui permet de découvrir ce don exceptionnel. Ce don consiste à être capable de naviguer à l’intérieur des gens, être en contact avec leurs souvenirs, leurs sentiments et leurs émotions. A partir de ce don, le point de vue interne se transforme petit à petit en point de vue omniscient.
Selon moi, la grande puissance de ce film se construit sur les nombreuses musiques qui y sont jouées. Elles accentuent tous les sentiments que le film veut transmettre. Avec une variété très grande de genres musicaux. Evidemment, cette musique accompagne la voix qui transmet les premières impressions.
Parmi les nombreuses paroles énoncées, deux phrases ont retenu mon attention : « je suis un bruit sur la fréquence de la vie » et « je voulais apaiser mon passé pour vivre au présent». Ces deux propos expliquent à mon sens qu’il ne faut pas s’apitoyer sur son propre sort et qu’il faut vivre sa vie, ouvrir son esprit aux autres et à soi-même.
Les deux réalisateurs ont réussi à parler d’un sujet extrêmement difficile à illustrer en passant par l’humour et l’absurde.

Luc Lacoste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s