Free to rock vu par…

Le documentaire musical réalisé par Jim Brown nous fait revenir en période de Guerre Froide et de l’URSS, à l’époque où les débuts du Rock’n Roll sont très mal vus et acceptés par le communisme russe. Pour voyager de cette époque jusqu’à nos jours, plusieurs témoignages de grands icônes du rock de l’époque nous sont proposés, pour parler du sujet de façon historique et anecdotique. Tout au long du film, nous sommes sans cesse sollicités pour écouter les informations que nous apportent ces témoins, ce qui peut devenir soporiphique au bout d’un certain temps. Mais la prise sonore des voix est de très bonne qualité et nous fait ressentir la personnalité de chacun des témoins, pour la plupart des musiciens russes, à l’accent prononcé. Néanmoins, le message que fait passer le documentaire est très sensationaliste et flatteur pour les Etats-Unis, auxquels le film ne cesse de faire des éloges du début à la fin. Cela peut paraître agaçant dans un premier temps, mais après réflexion, comme presque tous les témoins sont de nationalité russe, ils ne vantent pas leur propre pays, même si dans la réalisation l’esprit du film reste pro-américain. Par ailleurs, Jim Brown réussit à rassembler des informations instructives, et je me suis senti moins ignorant en sortant de la salle. Je sais maintenant l’influence qu’a pu avoir ce genre musical au cours de l’histoire, et le rôle qu’il a joué dans cette étape difficile qu’a été la Guerre Froide.

Maxime Lejonc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s