Lontano dagli occhi vu par…

Lontano dagli occhi s’ouvre sur une scène dans un cimetière. En effet, on apprend vite que certains migrants sauvés par un des protagonistes sont enterrés ici. De beaux plans sont à noter, notamment celui de l’entrée du cimetière, imposant, lourd, lourd de passé certainement, filmé en contre-plongée pour accentuer l’effet de gigantisme. Ou bien le plan final, où la caméra et son mouvement ascendant de la mer vers le ciel symbolisent le trajet des migrants morts dans les océans vers le ciel.
Cependant, le film nous propose des interviews un peu répétitives. Sauf une, profonde de sens. Parfois les dialogues ne semblent vraiment pas naturels et la mise en scène se fait trop ressentir.
Le film est à mon goût ni bon ni mauvais. Il est à la frontière parfaite. Il est moyen. Certaines séquences peuvent sembler longues et ennuyeuses comme captivantes et très intéressantes.
Ce qui est très appréciable c’est la diversité des personnes interviewées. De l’armée en passant par un citoyen lambda et même un philosophe. Cela nous apporte une plus large matière à réflexion et différents points de vues.

Corentin Fillol.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s